Blog - En chemin

Vidéo : Il traverse 7 pays en deux ans pour faire le chemin Scandinave de Compostelle

Il traverse 7 pays en deux ans pour faire le chemin Scandinave de Compostelle

Jean-François Aillet a décidé de partir de la Cathédrale de Santiago pour marcher près de 4 000km vers la Cathédrale de Uppsala en Suède afin de faire la route de la patronne du chemin de Compostelle, Sainte-Brigitte.

Il est ingénieur/sculpteur et en septembre 2016, il est parti avec 2 000 euros en poche. Les gens sur le chemin lui offrent le gite ou le repas et parfois lui font des dons. Il connait bien la randonnée en Europe. « Je suis allé dans ma vie cinq fois à Saint-Jacques-de-Compostelle par des chemins différents en ayant cumulé plus de 20 000km à pied sur des chemins patrimoniaux européens. Je suis un hospitalier des amis de Saint-Jacques-de-Compostelle. »

Même s’il dit que son expérience n’est nullement religieuse, il marche dans les traces de Sainte-Brigitte. « Beaucoup d’Européens depuis le Moyen Âge sont partis de pleins d’endroits d’Europe pour aller et converger vers la Cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle. Mais il faut bien comprendre qu’au Moyen Âge il n’y avait pas de bus, il n’y avait pas de train, il n’y avait pas d’avion, donc aller à Compostelle c’était forcément un aller-retour…je suis porteur d’un projet et pour ce projet, j’ai estimé qu’il était important que je fasse un retour de Saint-Jacques-de-Compostelle jusqu’au Nord de l’Europe parce que…Saint-Jacques a une version féminine »

Sainte-Brigitte est partie, en 1342, de Uppsala en Suède avec son mari, ses 8 enfants et une centaine de cavaliers. Ils ont mis deux ans pour arriver jusqu’à Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce que vient de faire Jean-François est le chemin de retour qu’a effectué Sainte-Brigitte.

« Donc au retour de Saint-Jacques-de-Compostelle, son mari est décédé, elle est allée à Rome, elle est devenue une sœur et elle a été canonisée. Et j’ai découvert il y trois ans que Sainte-Brigitte est la patronne de la Suède…et la patronne des Pèlerins »

Tout comme la majorité des marcheurs européens, Jean-Francois Aillet se dit Pèlerin, mais il ne marche pas sur le chemin pour des raisons religieuses.

« Pour moi la démarche de cheminement je la classifierais plutôt comme une démarche patrimoniale. C’est comprendre la civilisation dans laquelle j’existe. »

Avec tous ces nombreux kilomètres marchés, il est fier de proclamer qu’il n’a jamais eu d’ennuis physiques ni de problèmes d’ampoules.

« Aller marcher trois semaines ou trois ans, c’est similaire. C’est une question de préparation…ça sert à rien de s’entrainer pendant six mois…si j’ai un conseil à donner aux gens qui veulent aller marcher, la première chose à étudier c’est vos chaussures »

Avec ses 50 000 photos, Jean-François Aillet prévoit participer dans un an à une conférence internationale à Stockholm et ensuite reprendre le chemin vers Rome et boucler la boucle par la suite en terminant à Saint-Jacques-de-Compostelle.

Écoutez l’entrevue radio avec Jean-François Aillet

Regardez l’entrevue complète avec Jean-François Aillet

(Avec l’amiable collaboration de Myriam Lachance)

On attend votre réaction avec grand plaisir.


Préparer – Former – Inspirer

Plus de détails sur la préparation avec Québec Compostelle sur Facebook et Internet

 

Québec Compostelle

Une initiative à vocation sociale. Québec Compostelle milite avec une communauté grandissante de marcheurs, pour rendre enfin possible ici au Québec un grand chemin de randonnée pédestre Libre – Autonome – Abordable. Québec Compostelle est aussi l’instigateur d’un regroupement de tous les chemins québécois pour ainsi leur donner une meilleure visibilité. Québec Compostelle offre des ateliers et formations pour la bonne préparation à la randonnée pédestre de longue durée.

http://quebeccompostelle.com/

-Ça marche-

Vous aimerez aussi…

FACEBOOK LIVE Rando Rencontre du lundi 14 mai 2018 (Mahdi du Camino)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *