Tu mérites une pause...
1 844-644-3249
Deviens membre
Reçois ta vidéo-conférence
Ateliers en ligne
Regarde quand tu veux.
Regarde d'où tu veux.
Formation-Rando
Weekend formation chaque mois
Rando-Sejours
Rando-séjour chaque mois
Vidéo entrevue: « J’ai verrouillé la porte et commencé mon chemin! »
29 juillet 2019

 

Je deviens membre pour voir l'entrevue au complet

 

« J’ai verrouillé la porte et commencé mon chemin! »

Lors de son camino en 2018, Richard Ryan a rencontré un Français qui avait verrouillé sa porte en Normandie et commencé son chemin vers Compostelle. Durant un an cette idée mûrit dans l’esprit de Richard qui est conseiller municipal à la ville de Montréal.  Cette année, il conclut donc de faire la même chose et de marcher entre Montréal et Québec sur le Chemin du Québec.

Lors de notre discussion Richard venait de franchir le cap des 500km car il avait fait quelques « détours » pour visiter des amis en chemin.  C’est un beau périple et de belles rencontres, lui qui travaille depuis longtemps dans le public.

« Ça fait une trentaine d’années que je suis travailleur et 10 ans que je suis élu municipal. Avant ça j’oeuvrais d ans le milieu communautaire : aide aux immigrants, aide à l’intégration…et aussi précédemment dans le milieu de la santé comme organisateur communautaire dans les  CLSC, donc en support à une panoplie d’organismes et en apport d’aides techniques aux organismes communautaires. »

Pourquoi prendre l’avion pour aller marcher

Suite à la rencontre de ce Français, Richard voulait vivre ce type d’aventures et trouvait logique et inspirant de le vivre ici au Québec.

« … pourquoi prendre l’avion pour marcher?  Le 5 juillet dernier, j’ai mis la clef dans ma porte, traversé le pont Jacques-Cartier et j’ai poursuivi ma route… »

Un marcheur légendaire: Jean Béliveau

Pendant son voyage, il fait la rencontre de Jean Béliveau, cet homme qui a marché 75 000 km sur une période de 11 ans à travers le monde entier.  Richard adore ce contact avec les gens dans leur milieu de vie lors de ses passages sur le Chemin du Québec.

« Je m’étais donné comme défi d’héberger chez les gens, de lier le social, le côté humain. C’est important de rencontrer les gens.  Par le passé j’ai malheureusement trop souvent passé à côté de ça dans mes multiples voyages.  Je voyage au Québec, je veux connaitre les Québécois, je veux les rencontrer chez eux. »

Les Québécois sont chaleureux

Il se rappelle avec plaisir de cette dame de 80 ans à Waterloo qui l’a accueilli.  Elle ne voulait pas que Richard l’aide, il était son invité. En d’autres occasions, il était accueilli dans des familles et s’investissait en donnant un coup de main à la fin de la journée. Tout au long de son parcours sur le Chemin,  il a de belles discussions avec des gens de tous milieux dont deux maires chez qui il a hébergé.

Rendu vers Sherbrooke, Richard éprouve un peu de difficultés. Il avoue ne pas avoir pris assez de temps pour s’entrainer avant de partir. Il fait donc l’acquisition de bâtons de marche et reconnaît volontiers que ça l’a grandement aidé pour la suite.

Raisons écologiques

Richard est de plus en plus sensibilisé à la cause de l’environnement et c’est aussi l’autre raison qui l’amène à entreprendre ce périple.

« …la question de l’environnement m’interpelle de plus en plus et ça été un peu la trame de fond des discussions que j’ai eues… Pour moi de marcher cette année, de ne pas prendre la voiture, de quitter mon chez- moi, de ne même pas prendre le métro pour me rendre au point de départ, il y avait là un genre de «statement»…la marche ça existe avant la voiture, le vélo ou la roue. »

À quelques jours de la fin, Richard compte faire le tour de l’ile d’Orléans pour ensuite retourner à Québec et prendre le train vers la maison.

Si ce type d’aventures vous intéresse, sachez qu’il est possible de marcher en tout temps sur le Chemin du Québec librement ou lors de Rando-séjour.

Écoutez l’entrevue radio (chronique)

Regardez l’entrevue complète

 

(Avec l’amiable collaboration de Francine Lachapelle)

On attend votre réaction avec grand plaisir.


Préparer – Former – Inspirer

Plus de détails sur la préparation avec Québec Compostelle sur Facebook et Internet

Québec Compostelle

Une initiative à vocation sociale. Québec Compostelle milite avec une communauté grandissante de marcheurs, pour rendre enfin possible ici au Québec un grand chemin de randonnée pédestre Libre – Autonome – Abordable. Québec Compostelle est aussi l’instigateur d’un regroupement de tous les chemins québécois pour ainsi leur donner une meilleure visibilité. Québec Compostelle offre des ateliers et formations pour la bonne préparation à la randonnée pédestre de longue durée.

http://quebeccompostelle.com/

-Ça marche-

Vous aimerez aussi...

VIDÉO entrevue: 2000km avec sa fille trisomique

Calendrier complet

Prochains évènements

Deviens membre

Qu'est-ce que Québec Compostelle ?

Mission

Offrir un service indépendant et personnalisé de préparation de randonnées pédestres grâce à des rencontres, conférences, formations, randos, pour les gens voulant s’offrir une pause dans leur vie trépidante et en profiter pour voyager en harmonie avec eux-mêmes, dans les milieux naturels des différents chemins de randonnée pédestre de longue durée qu’offrent le Chemin du Québec, les circuits québécois et Compostelle en Europe.

Contact

© Copyright 2020. Tous droits réservés. Conception par Adeo