Blog - En chemin

VIDÉO entrevue: Il marche au Québec et Compostelle simplement par plaisir

Il marche au Québec et Compostelle simplement par plaisir

Carol Lafontaine a toujours aimé être en nature depuis son plus jeune âge avec l’influence de ses parents. Cette passion l’a emmené à marcher beaucoup au Québec et à découvrir des sentiers moins connus en France.

Le bonheur de marcher

Pour lui, le bonheur de se retrouver seul avec soi-même en forêt ou devant des paysages éblouissants n’a pas d’égal. C’est le plaisir de se retrouver libre et sans contrainte, loin du traffic mais près de la nature avec ses habitants.

« Moi je demeure à Ferme-Neuve près de Mont-Laurier, le long de la Rivière du Lièvre. Sur la route 117 qui va en Abitibi. J’ai fait mes études en technique forestière et j’ai travaillé pour le ministère des forêts et des ressources naturelles ici dans la région. Maintenant à la retraite. Ici à Ferme-Neuve, on a un parc régional avec une montagne et des refuges, alors c’est notre terrain de jeux de pratique si on peut dire pour les marches, pour les pèlerinages que l’on fait ».

Marcher en France

Plus jeune, il aimait bien faire de la rando-autonomie et dormir dans les refuges en forêt, mais avec le temps il apprécie le « confort » des dortoirs ou petits gites sur les différents chemins français qu’il a fait avec son épouse. Ils aiment surtout prendre leur temps.

« Souvent on rencontre des gens qui font des journées de 35-40km et tu leur demandes as-tu vu telle affaire? et ils disent non j’ai pas vu ça. Faut prendre le temps d’arrêter et de regarder, discuter avec les gens. On a visité deux châteaux. On a même couché dans un château. Faut prendre le temps de s’imprégner».

Marcher au Québec

Ils ont aussi marché sur certain circuits québécois, mais c’était moins libre et différent de ce qu’ils avaient vécu.

« Au Québec c’est différent puisqu’il faut réserver du point A au point B avec le groupe de 4-6 personnes. Tandis qu’en France tu peux rester deux jours dans la même ville pour visiter ».

Mais les choses changent maintenant avec l’arrivée du « Chemin du Québec » qui vous permet de marcher à votre rythme et à votre budget ou de vous joindre à une Rando-séjour libre/accompagnée de 8 nuits-9jours à seulement 390$.

Chacun son chemin

Même si Compostelle a débuté sur des bases religieuses il y a 1200 ans, les gens marchent maintenant pour toutes sortes de raisons personnelles.

« Premièrement la marche, moi je ne fais pas ça au niveau spirituel. Ce n’est pas mon genre. Il y en a qui tripe là-dessus…moi c’est la marche, c’est l’exercice, c’est le défi de faire le parcours, pis visiter aussi ».

Carol souhaite partir dans les prochains mois, cette fois pour aller marcher le chemin Portugais à partir de Lisbonne et se rendre pour la première fois à Santiago.

Bon chemin Carol.

Écoutez l’entrevue radio (chronique)

Regardez l’entrevue complète

 

(Avec l’amiable collaboration de Myriam Lachance)

On attend votre réaction avec grand plaisir.


Préparer – Former – Inspirer

Plus de détails sur la préparation avec Québec Compostelle sur Facebook et Internet

Québec Compostelle

Une initiative à vocation sociale. Québec Compostelle milite avec une communauté grandissante de marcheurs, pour rendre enfin possible ici au Québec un grand chemin de randonnée pédestre Libre – Autonome – Abordable. Québec Compostelle est aussi l’instigateur d’un regroupement de tous les chemins québécois pour ainsi leur donner une meilleure visibilité. Québec Compostelle offre des ateliers et formations pour la bonne préparation à la randonnée pédestre de longue durée.

http://quebeccompostelle.com/

-Ça marche-

Vous aimerez aussi…

https://quebeccompostelle.com/jean-loup-vaes-video/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *