Blog - En chemin

Vidéo: Les décorations de Noël non encouragées à Compostelle

Les décorations de Noël non encouragées à Compostelle

Gilles Belugou nous apprend avec stupéfaction que la mairie de Saint-Jacques-de-Compostelle ne désire qu’aucune décoration de Noël ne soit visible à l’extérieur des églises, commerces ou résidences. Sans l’avoir interdit formellement, elle ne finance aucun projet en ce sens au grand dam des défenseurs de cette activité légendaire, qui voyagent à Vigo pour y retrouver la magie de Noël.

Gilles Belugou a marché à six reprises sur les chemins de Compostelle depuis 1999 (chemins de Arles, Vézlay, Du Puy, La Via de Plata et deux fois le Camino Francés). Étant à sa retraite depuis quelques années, il a décidé de faire partie de l’équipe qui accueille les marcheurs chaque année au bureau d’accueil où on peut recevoir sa Compostela (diplôme de réussite du chemin). Par contre, comme on y voit 3 000 à 5 000 personnes durant la saison forte (juillet-août), il a voulu vivre une autre expérience en offrant un service personnalisé. « J’ai décidé d’accueillir les pèlerins qui arrivent à Saint-Jacques, plutôt des francophones, donc Belges, Français ou Québécois, avec plaisir juste à côté de la Cathédrale ».

Il passe cette année son premier Noël à St-Jacques et s’aperçoit qu’il n’y a aucune décoration « religieuse » à l’extérieur. À la place centrale de la Cathédrale où il y avait autrefois une crèche géante, il y a maintenant une bute d’herbe avec quelques sapins et un manège pour les enfants. La mairie de Santiago ayant décidé de cesser de financer toutes décorations à caractère religieux, il y a régulièrement des discussions entre les pour et les contre dans les médias locaux. Les gens se déplacent donc vers Vigo, au sud de St-Jacques, pour retrouver une ville avec des illuminations religieuse dans ses rues et devant ses commerces, au grand désespoir des défenseurs de Compostelle qui ne comprennent pas comment ce lieu de pèlerinage peut agir ainsi.

Malgré cela, Gilles continue d’accueillir les pèlerins durant la période des Fêtes. Justement, il devrait passer Noël et le jour de l’An avec deux groupes de marcheurs qui ont planifié arriver à Santiago durant ce temps de l’année.  Aux dire de Gilles, c’est d’ailleurs un excellent moment. « Faut venir, c’est génial, c’est très beau. Là on est tranquille parce qu’il n’y a pas de foule…on se promène comme on veut, on va dans la Cathédrale comme on veut, y’a pas de queue, y’a pas d’attente. C’est vraiment un des meilleurs moments pour le faire, sauf qu’il faut bien se protéger en montagne ».

Effectivement c’est un excellent temps de l’année pour marcher le Camino Francés, où il fait généralement entre 12 et 17 degrés en plein jour, ce qui est une température idéale pour la randonnée pédestre de longue durée.

 

Écoutez l’entrevue radio avec Philippe Gilabert

Regardez l’entrevue complète avec Philippe Gilabert

(Avec l’amiable collaboration de Myriam Lachance)

On attend votre réaction avec grand plaisir.


Préparer – Former – Inspirer

Plus de détails sur la préparation avec Québec Compostelle sur Facebook et Internet

 

Québec Compostelle

Une initiative à vocation sociale. Québec Compostelle milite avec une communauté grandissante de marcheurs, pour rendre enfin possible ici au Québec un grand chemin de randonnée pédestre Libre – Autonome – Abordable. Québec Compostelle est aussi l’instigateur d’un regroupement de tous les chemins québécois pour ainsi leur donner une meilleure visibilité. Québec Compostelle offre des ateliers et formations pour la bonne préparation à la randonnée pédestre de longue durée.

http://quebeccompostelle.com/

-Ça marche-

Vous aimerez aussi…

Vidéo : La rando communautaire en pleine progression au Québec

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *