Blog - En chemin

Vidéo: Un bâton de marche lui inspire un roman

Un bâton de marche lui inspire un roman

Philippe Gilabert a marché Compostelle pour la première fois en 2002 et 15 ans plus tard, lors de son 2e voyage sur le camino Francés, il trouve un bâton de marche à Roncesvalles en Espagne qui lui inspire le roman JOURNAL DE MARCHE D’UN BÂTON DE PÈLERIN.

Homme aux mille et un métiers, il a travaillé en tant que guide en Amazonie, orpailleur, archéologue, tout en roulant sa bosse un peu partout en Afrique, aux Antilles et en Amérique du Sud. Maintenant installé depuis 5 ans au Cap Vert, il n’ose pas dire qu’il est à la retraite; « on est à la retraite quand on part définitivement » dit-il.

Vivant à Sao Vicente, il adore ce lieu de plus en plus prisé par les européens pour ces tracés de trekking avec des paysages splendides, mais aussi pour le canyoning, c’est-à-dire les visites des iles par les gorges.

JOURNAL DE MARCHE D’UN BÂTON DE PÈLERIN
Il avait déjà pensé écrire un livre lors de son premier voyage vers Compostelle, mais l’inspiration est surtout venue en 2015 alors qu’il trouve un bâton de marche à Roncesvalles. « J’ai pensé faire un livre où le bâton raconterait l’histoire de son marcheur et des gens qu’ils côtoyaient. Ce n’est même pas moi qui a pensé faire un livre sur Compostelle, c’est le bâton qui m’a inspiré à faire un livre sur Compostelle. »

C’est l’histoire d’un bâton qui raconte l’aventure de son marcheur, des autres personnes sur le chemin mais aussi des autres bâtons ou cannes de marche qu’il rencontre et avec qui il échange. La vision du chemin vient donc du bâton et non du marcheur. « Quand on marche Compostelle, on croise des tas de gens. J’ai lu des livres sur Compostelle faits par d’autres auteurs. On est toujours dans une démarche philosophique, une démarche très spirituelle… là dans ce livre, c’est pas ça que j’ai voulu démontrer. J’ai voulu montrer tout ce qu’il y a à côté. »

Avec deux voyages séparés de 15 ans, il a pu constater comment le chemin avait évolué. À sa première aventure, il trouvait qu’il y avait une course entre les marcheurs pour se dépêcher à arriver à destination et s’assurer d’avoir un lit pour la nuit. « Actuellement, le camino est complètement différent parce que l’Europe a beaucoup investi sur le chemin…il y a maintenant énormément d’albergues sur le chemin…il n’est plus nécessaire de partir à 5 heures du matin ». Il y a suffisamment d’endroits pour dormir sur le chemin, pour permettre aux marcheurs de profiter du temps, de pouvoir s’arrêter, discuter, profiter du paysage.

Son premier voyage était pour souligner son 50e anniversaire et pour aller réfléchir sur sa vie. « Ça duré 2 minutes et c’était fini. Je me suis dit que j’étais là pour avancer. » Maintenant, 16 ans plus tard, tout ce qu’il souhaite c’est de profiter de la vie. « Vivez votre vie…partez de chez vous pendant un mois, deux mois. Des gens le font parfois en petite portion, c’est pas bon! Il faut partir, il faut laisser son esprit libre, savoir s’ouvrir aux autres et de marcher »

Le roman JOURNAL DE MARCHE D’UN BÂTON DE PÈLERIN de Philippe Gilabert est disponible sur Amazon.

Écoutez l’entrevue radio avec Philippe Gilabert

Regardez l’entrevue complète avec Philippe Gilabert

(Avec l’amiable collaboration de Myriam Lachance)

On attend votre réaction avec grand plaisir.


Préparer – Former – Inspirer

Plus de détails sur la préparation avec Québec Compostelle sur Facebook et Internet

 

Québec Compostelle

Une initiative à vocation sociale. Québec Compostelle milite avec une communauté grandissante de marcheurs, pour rendre enfin possible ici au Québec un grand chemin de randonnée pédestre Libre – Autonome – Abordable. Québec Compostelle est aussi l’instigateur d’un regroupement de tous les chemins québécois pour ainsi leur donner une meilleure visibilité. Québec Compostelle offre des ateliers et formations pour la bonne préparation à la randonnée pédestre de longue durée.

http://quebeccompostelle.com/

-Ça marche-

Vous aimerez aussi…

Vidéo: Un passionné de la rando autonomie s’initie a Compostelle

2 réflexions au sujet de « Vidéo: Un bâton de marche lui inspire un roman »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *